Focus sur la création d’un plan de reprise d’activité via Azure Site Recovery !

Pour une entreprise en situation d’interruption informatique, il est désormais possible de continuer à opérer grâce à Azure Site Recovery. Étant une solution native de Reprise d’activité en tant que service (DRaaS), ce dernier garantit la rentabilité, la fiabilité et la facilité de déploiement. En effet, Azure Site Recovery est l’un des services les plus efficaces disponibles sur la plateforme Azure de Microsoft.

Les éléments à prendre en compte

À savoir que trois paramètres entrent en jeu dans la réplication des données. En premier lieu, nous retrouvons l’infrastructure de la société qui comporte les données sources :

  • Serveurs Hyper-V 2012R2 Cloud privé Hyper-V + System Center 2012R2
  • Infrastructure VMWare ESXi avec ou sans vCenter
  • Serveurs physiques Windows ou Linux

Puis, l’infrastructure de destination contenant :

  • Cloud Privé Hyper-V/SystemCenter chez un hébergeur
  • Cloud Privé Hyper-V/SystemCenter sur un autre site de l’entreprise
  • Infrastructure VMWare sur un autre site de l’entreprise
  • Cloud Public Microsoft Azure

Il y a enfin Azure Site Recovery qui est un moteur d’arrangement pour la reproduction et la gestion du basculement.

Voici les étapes à suivre pour utiliser Azure Site Recovery logoÉtapes à suivre

Voici comment, étape par étape, créer un plan de récupération avec Azure Site Recovery :

  • Sélectionner Recovery Plans (Site Recovery) Plans de récupération (Site Recovery))+Plan de récupération dans le coffre Recovery Services.
  • Définir un nom pour le plan dans Créer un plan de récupération.
  • Sélectionner une source et une cible en se basant sur les ordinateurs dans le plan avant de choisir Resource Manager comme modèle de déploiement. Le basculement et la récupération doivent s’activer automatiquement sur les ordinateurs de l’emplacement source.
  • Entrer dans Sélectionner les machines virtuelles pour choisir les ordinateurs à ajouter au plan et cliquer sur OK. Par défaut, les ordinateurs sont ajoutés au Groupe 1 dans le plan. Puis, ils démarrent en même temps après le basculement. Il est possible de ne sélectionner que les ordinateurs figurant dans les emplacements source et cible préalablement spécifiés.
  • Cliquer sur OK pour créer le plan.

Ajouter un groupe

Outre cela, il est possible de créer d’autres groupes et d’ajouter des ordinateurs à différents groupes afin de pouvoir déterminer un comportement différent pour chaque groupe. Voici comment ajouter un groupe à un plan :

  • Cliquer avec le bouton droit sur le plan > Personnaliser dans Plans de récupération. Une fois le plan créé, les ordinateurs ajoutés à ce dernier vont se trouver dans le Groupe 1 par défaut.
  • Puis, cliquer sur +Groupe de façon à ce qu’un nouveau groupe soit numéroté dans l’ordre selon lequel il est ajouté (au maximum, sept groupes peuvent être ajoutés).
  • Choisir l’ordinateur à déplacer dans le nouveau groupe avant de cliquer sur Modifier le groupe. Sélectionner ensuite le nouveau groupe ou cliquer avec le bouton droit sur le nom du groupe > Élément protégé et ajouter des ordinateurs au groupe. (A noter que Veeam peut également être utile)

Notons qu’un ordinateur ou un groupe de réplication ne peut appartenir qu’à un groupe dans un plan de récupération. Ce dernier, quant à lui, peut renfermer des ordinateurs possédant les mêmes sources et cibles. En revanche, un plan de récupération ne peut pas contenir des machines virtuelles VMware et Hyper-V gérées par VMM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *